Naissances - abandons - Nul n'est censé ignorer la loi !

 

 

Border paw orange

 

 

 

 

 

Cette période de l'année, entre naissances et grandes vacances est une des périodes les plus douloureuses et

redoutées dans les refuges. Le même scénario se reproduit chaque année et le nombre d'abandons augmente en conséquence.

 


En effet, déjà bon nombre de chatons sont nés ou vont naître parce que certains n'auront pas pris leurs responsabilités

et ne faisant preuve d'aucune humanité, les auront largués dans la nature.


A l'approche des grandes vacances, des dizaines de milliers de chats et chiens seront lâchement abandonnés et laissés

à leur triste sort pour que leurs maitres, en qui ils ont donné toute leur confiance et leur amour, puissent profiter de

moments de détente sans aucun scrupule. Alors qu'en parallèle, pendant ce temps se remplissent les fourrières, les

refuges, les spa, bien souvent débordés et ne pouvant hélàs plus fournir tant la demande est importante.

 


La plupart des ces pauvres abandonnés finira euthanasiée pour cause de surpopulation dans l'indifférence générale et

sans un remord de leurs propriétaires.

 

Cependant, nul n'est censé ignorer la loi :

 

 

* Identification


l'identification des chats et chatons est obligatoire en France préalablement à leur cession, à titre gratuit ou onéreux.

 

L'absence d'identification est sanctionnable par une contravention de 4ème classe de 750 euros (Loi de janvier 2012)

 

 

* Abandon

 

Si dans les textes de loi le terme « abandon » n’apparaît pas clairement, il reste toutefois assimilé par le code pénal à

un acte de cruauté comme d’autres de maltraitance animale (Article 521-1).

 


Ce délit est puni d’une peine pouvant aller à 30 000 € d’amende et deux ans d’emprisonnement.


Suite à un abandon, le Tribunal peut également prononcer une interdiction de détention d’un animal (peine

complémentaire).

 


Un animal peut être considéré divagant dès lors qu’il n’est plus sous la surveillance de son maître.

 

 

Alors, que vous les aimiez ou non réagissez et agissez !

 

 

Le combat est le même : soyez humains et responsables !

 

Strérilisez : pour qu'enfin de pauvres petits êtres sans défense ne soient lâchement abandonnés, pour éviter leur

prolifération qui chaque année est plus importante et remplit inexorablement les refuges.

 

 

Identifiez : afin que si votre animal s'échappe ou se perde il puisse être retrouvé et ne finisse pas sa vie sur une table

attendant la piqure fatale.

 

 

Et surtout à la veille des vacances, pensez à cette boule de poils que vous avez aimée parfois pendant de nombreuses

 

années, trouvez lui une personne de confiance pour la garder, un voisin, un ami, afin qu'elle ne finisse pas dans la rue où

 

elle sera en danger.

 

 

Abandonner son animal sur la voie publique c'est le condamner à une mort certaine, lente et violente !

 

Alors quand vous jetez votre animal comme un vulgaire déchet faites preuve au moins d'humanité puisque vous laissez à

d'autres, bénévoles des fourrières, refuges ou spa le soin de remédier à votre propre lacheté.

 

 

« Je veux que vous sachiez ce qui est advenu de votre chat après l’avoir abandonné. :

 

Les premiers jours, il est demeuré tout près d’où vous l’aviez abandonné, attendant votre retour. Après quoi, la faim l’a

conduit sur la route, à la recherche d’un abri et de nourriture.

 

 

Maintenant, il mange tout ce qu’il peut trouver et cette nourriture est souvent pourrie, pleine de vers, constituant une

diète chargée de microbes et de maladies. Les chiens et autres animaux le chassent. Il manque de se faire écraser par

les automobiles.

 

Mais votre chat est résistant et tenace…

 

J’ai trouvé votre chat aujourd’hui. Il était là hagard, blotti dans un coin de mon jardin.

 

 

Malheureusement, il ne pouvait me voir parce que ses yeux étaient fermés à cause d’une infection. On pouvait compter

tous ses os à travers son pelage sale, et il ne pouvait manger parce que son estomac était déjà rempli, gonflé par les

vers et la faim.


Trop faible pour se tenir sur ses pattes, il a émis un faible son, destiné à vous son propriétaire légitime.

 

Maintenant il est mort...." 


Publié par C.W L

 

 

 

Border paw orange

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×